Le mécénat de compétences, un outil de cohésion

C’est le 16 janvier 2019 qu’a été dévoilée l’étude sur le mécénat de compétence menée par l’IFOP auprès d’un échantillon varié de 3 000 personnes (salariés engagés en mécénat de compétences, dirigeants et salariés de PME et d’ETI, grand public adulte).

Parmi les principaux enseignements, il en ressort que le mécénat de compétences plaît aux jeunes, 75 % des moins de 35 ans estiment légitime que l’entreprise propose à ses salariés de s’engager avec elle, à l’instar des structures de conseil actives en la matière. Le mécénat de compétences allie intérêts personnels et professionnels : 71 % des salariés engagés voient l’occasion de sortir de leur routine et 64 % y voient l’occasion d’acquérir des compétences.

A contrario, seuls un tiers des dirigeants d’entreprises sont favorables à la mise en place d’un dispositif de mécénat de compétences. 23 % disent l’envisager et 9 % le font déjà. Un travail de conviction reste à mener car les résultats sont très positifs pour les entreprises.

42 % des salariés engagés interrogés ont porté un nouveau regard sur leur entreprise. Pour l’amélioration de l’image et de la réputation, ce dispositif d’engagement est stratégique selon 88 % des dirigeants et 82 % des salariés. Il touche aussi à la cohésion, à la motivation et à la transformation des méthodes.

Le baromètre propose également des profils types de salariés et les conditions de réussite d’une mission.

Lors de cet événement, 17 dirigeants de grandes entreprises se sont engagés dans le cadre d’un manifeste de l’Alliance pour le mécénat de compétences.

Téléchargez l’étude IFOP sur le mécénat de compétences.

Consultez le manifeste de l’Alliance pour le mécénat de compétences


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *